|    Facebook    |    Devenir Membre   |   Webmail   |

Politique

Dans une RDC touchée par le Covid-19, la MONUSCO réaffirme son engagement à aider les plus vulnérables.
Écrit par Berger Media - Publié le 29/03/2020
  

Comme les autres pays, la République démocratique du Congo (RDC) est confronté à la menace du coronavirus. Le plus grand pays d’Afrique subsaharienne compterait jeudi 45 cas de Covid-19 sur son territoire, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Pourtant, selon la population, aucun cas n'a été detecté dans les villes du pays. 

La cheffe de la MONUSCO, Leila Zerrougui, a assuré que les Nations Unies sont pleinement mobilisées pour soutenir les efforts des autorités congolaises et protéger la population face à la « menace sans précédent » du coronavirus.


« Le système des Nations Unies en RDC – qui regroupe la MONUSCO, ainsi que les agences, fonds et programmes - prend toutes les mesures nécessaires pour contenir la propagation du coronavirus (dans le pays), conformément aux décisions prises au niveau national et en ligne avec les recommandations de

l’OMS », a précisé Mme Zerrougui dans une déclaration à la presse rendue publique jeudi.


En RDC, les employés de l’ONU sont mis en auto-isolation pendant 14  jours lorsqu’ils reviennent de pays touchés par le virus. Le personnel des Nations Unies a réduit ses déplacements, notamment dans la capitale Kinshasa. La

rotation des contingents militaire et policier de la MONUSCO est suspendue et les voyages non essentiels à l'intérieur du pays sont limités jusqu'à nouvel ordre.


« Ces mesures de précaution sont mises en œuvre pour protéger notre personnel, les communautés que nous servons et la population congolaise dans son ensemble », a souligné Mme Zerrougui qui a également rappelé que ces mesures n’éloignent pas les Nations Unies de leur mission première dans le pays : « venir en aide aux populations les plus vulnérables, les protéger des menaces qui pèsent sur leur sécurité physique, et faire en sorte que la RDC puisse s’engager sur la voie de la stabilité, de la paix et du développement ».


Trouver des solutions

Dans cette période d’incertitudes, les Nations Unies en RDC s’efforcent de trouver des solutions qui permettent à la fois de contenir la propagation du coronavirus, de soutenir les efforts du gouvernement pour venir en aide aux personnes atteintes, à travers notamment l’OMS, et de poursuivre son travail essentiel de protection des civils et d’assistance humanitaire, en particulier dans l’est du pays.


Plus tôt cette semaine, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a lancé un appel à un cessez-le-feu immédiat partout dans le monde.


« En République démocratique du Congo, aussi, nous avons plus que jamais besoin de paix et de sécurité pour garantir que l’assistance sanitaire, et plus largement l’assistance humanitaire, arrive jusqu’à ceux qui en ont le plus besoin », a rappelé Mme Zerrougui qui est également Représentante spéciale du Secrétaire général de l’ONU en RDC.


« Nous avons besoin que les personnels de santé puissent remplir leur mission. Nous avons besoin que les forces de sécurité puissent remplir leur mission, dans le respect des droits de chacun. Enfin, nous avons besoin que la population soit mobilisée, suive les recommandations et les directives des autorités, et reçoive le soutien nécessaire dans des conditions économiques forcément dégradées », a expliqué la cheffe de la MONUSCO.


Mme Zerrougui a rappelé que les Nations Unies en RDC sont, « à tous les niveaux », aux côtés du peuple congolais « pour lutter contre cette maladie qui ravage notre monde ».

 

Article publié et mis en ligne par berger-media.info
Publicité
NOUVELLES
Publicité